Histoire du Manoir

Sa construction

La grande maison

La Cristagère

La villa

Le Manoir des Forges

L’histoire du Manoir se confond avec celle de Gemens, Leveau et Mornes et des familles Cartallier, Leydier et Sibille.

Le manoir est situé au lieu dit de l'Oeuvre à Pont-Évêque, terres que Jean Cartallier loua à Denis Crapon à partir de 1850 et que l'un de ses fils, Francisque, acheta en mai 1900.

Nous savons qu'il a quitté avec sa famille la maison de l'usine de Leveau en 1853. Ce délai correspond-il à la construction de la maison familiale ? Claude, son frère, meurt en 1852 dans « sa maison » et Jean le 9 mars 1865, à son domicile à Estrablin ? (A cette époque, une partie de Pont-Evêque était encore incluse dans Estrablin .) La famille a-t-elle attendu d'être propriétaire des terres, en 1900, pour construire leur demeure ? D’après Madame Guillermard (une descendante) elle fut construite vers 1870. Sur une poutre du grenier est portée la mention 1892.

poutre datant l'origine du manoir

La maison accueillait beaucoup de membres de la famille et d'amis et logeait du personnel, dont une préceptrice qui dormait et enseignait dans la chambre du rez de chaussée; les employé(e)s de maison logeaient au 2 ème étage.
Lors de sa visite, madame Guillermard a évoqué ses joies d'enfant dont faire virevolter ses robes sur les bouches de chauffage central ou faire enrager la bonne en jetant les vêtements du deuxième étage;
les autres gens de maison habitaient dans les locaux maintenant en face du parc (dans le terrain de l'usine de la Gère).
La famille aimait les chevaux et l'on pouvait les voir faire du cheval d'obstacle dans les allées du parc;
un petit hippodrome y avait été aménagé et l'on recevait les cavaliers des garnissons de Vienne, avant de se rendre à l'hippodrome de la ville (à l'emplacement actuel de Calor).

En 1932, René Sibille racheta tous les biens industriels des Cartallier et la maison. Il y recevait déjà ses clients qui étaient très honorés et très sensibles à cette générosité. Madame René Sibille la nomma " la cristagère" , nom faisant allusion au papier de cristal (leur principale production) et à la Gère ( l'une des anciennes limites de la propriété). La famille Sibille aimait aussi les chevaux; certains arrivaient d'Angleterre par avion. Il y avait un potager, un verger avec de nombreuses espèces de poiriers et une ferme attenante à la propriété. Les légumes et le beurre excédentaires étaient envoyés par train au domicile parisien de Monsieur et Madame Sibille.

Mr et Mme Christian Sibille à l'inauguration de la rue René Sibille

A l’automne1996, l’entreprise familiale finlandaise AHLSTROM racheta, à son tour, l’ensemble des papeteries, le Centre de Recherche et toutes les propriétés attenantes aux usines. Le groupe décida alors de rénover la maison de Pont-Évêque pour accueillir ses cadres et créa un "club house : La Villa" ; la firme étant implantée dans de nombreux pays ceci permettait de recevoir les collaborateurs d'un autre site ou leurs clients et fournisseurs avec égards. La décoration de la maison fut confiée à un professionnel, des cuisines professionnelles installées et onze chambres très confortables aménagées. Le terrain de tennis, le parc et la piscine de taille municipale existaient déjà et auraient demandé un entretien plus important. La vente des 2/3 des terrains à un promoteur immobilier ( lotissement «Le parc du Château») permit de couvrir les frais des travaux intérieurs. Comme beaucoup de sociétés, Ahlstrom souhaitant recentrer ses investissements, mis en vente, en 2003, "La Villa" uniquement.

C'est une famille non papetière (les Plas) qui s'en porta acquéreur en Janvier 2004 .

Ignorant l'ancienne appellation 'la Cristagère', les Plas nommèrent la maison 'Manoir des Forges' puisqu'elle se trouve dans l’ancien quartier des forges des frères Frèrejean. (Ils trouvèrent l’appellation usuelle des épiscopontains 'château Sibille' un peu trop pompeuse). Récemment, nous avons appris que les descendants de Louis Leydier appelaient la demeure: 'la Grande Maison'.

L'activité Chambres d'hôtes commença en Juillet 2004 . Pour connaître l'évolution du Manoir, nous vous proposons de consulter son blog.

site en français site en anglais | Nos référencements |Nos Partenaires |Hébergements en liens |Mentions légales | Au Manoir des Forges
Partagez cette page sur :    Google Plus    Facebook    Twitter