La sidérurgie suite

Mais les prix de revient se révélèrent bientôt trop élevés (concurrence des aciéries lorraines qui détenaient de grosses quantités de minerai dans leur propre sous-sol et absence de moyens de transports, dont le train !). Les Fonderies et Forges de Pont-Évêque fermèrent définitivement en 1889. Ironiquement, en ce début du XX ème s. un petit train Vienne- Saint-Jean-de-Bournay fit halte à Pont-Evêque ("le train des Dames") et les activités mondaines s'y développèrent; ainsi le champ de courses fut très fréquenté! 

La sidérurgie suite
site en français site en anglais | Nos référencements |Nos Partenaires |Hébergements en liens |Mentions légales | Au Manoir des Forges
Partagez cette page sur :    Google Plus    Facebook    Twitter